Transport maritime : Explosion des prix du container

L’arrivée de la COVID 19 a bouleversé l’équilibre mondial préalablement établi. Durant plusieurs mois, les échanges internationaux ont été presque inexistants. Au cours de cette période, le transport maritime a connu une baisse considérable.

Après la fin du premier confinement, les activités maritimes ont repris de plus belle et on a assisté à une flambée des prix. Les coûts du fret et même des containers ont atteint des sommets. Découvrez ici quelques facteurs expliquant l’explosion des prix des containers dans le transport maritime.

Des prix qui ne cessent de grimper

La pandémie de la COVID 19 a changé le cours des choses. Son arrivée a contraint la diminution ou l’arrêt de plusieurs activités, dont le transport maritime. Cette activité qui permet de faire tourner le monde a connu un coup dur. Bien heureusement, à la fin des divers confinements, les activités ont repris leurs cours. Dans une multitude de secteurs, les prix ont grimpé.

C’est le cas des containers dans le transport maritime. Au plan mondial, d’octobre 2020 à maintenant, la location des containers est passée de 2240 $ à 9950 $. Dans l’histoire du monde, jamais une boite en fer n’aura coûté si cher.

Le container 20 pieds étant le plus utilisé a également connu une hausse de 3 à 4 fois son prix. Il est passé de 3000 € à 17 000 € en moins d’un an. Malgré tout, il reste le container le plus utilisé, car il a une taille optimale qui permet de le manipuler aisément. Ses dimensions sont idéales et son étanchéité permet de protéger les marchandises de la lumière et de l’air.

Des raisons extraordinaires

Plusieurs autres raisons expliquent la flambée des prix dans le domaine maritime. Durant des mois, les commandes aussi bien de matières premières que de produits finis à l’étranger étaient quasi impossibles. Les ports étaient soit fermés, soit bloqués. Chaque pays essayait d’endiguer la pandémie de son côté. L’économie mondiale a été mise en pause.

À la reprise des activités maritimes, les contrôles étaient plus ardus. Les états veillaient au contrôle de tout ce qui rentrait dans le pays afin d’éviter une recrudescence de la pandémie. Cela a engendré la paralysie du canal de Suez.

En effet, le porte-conteneur a bloqué le canal de Suez pendant plus d’une semaine. L’un des plus grands porte-conteneurs, le Ever Given long de 400 mètres a été coincé en diagonale dans le canal de Suez, ce qui empêchait le trafic maritime. Cet état de choses a entraîné le retard de plusieurs containers.

Également, les containers qui ont été commandés avant la pandémie ont pris du retard. N’ayant pas trouvé de port où accoster, les navires sont restés en mer plus longtemps. Dès l’ouverture des ports, ils ont accosté, mais le tarif du fret avait augmenté.

Aussi, cette hausse des prix s’explique par la forte demande qui surpasse l’offre suite à la COVID-19. Le relancement de l’économie mondiale fait que de nombreuses personnes commandent des éléments et des produits dans le monde. Cependant, l’offre de transport maritime disponible ne couvre pas cette demande.

Le transport maritime, poumon des échanges économiques mondiaux, a connu une augmentation fulgurante de ses prix. Cette flambée s’explique par plusieurs facteurs, dont le retard des anciens containers, le blocage des ports et l’explosion de la demande.

Rastart

Rastart, votre magazine généraliste en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.