Comment négocier le prix d’une voiture d’occasion ?

Posséder un véhicule s’avère essentiel pour assurer vos déplacements quotidiens. Parfois, les moyens financiers à disposition se trouvent assez limités pour acheter une voiture neuve. L’acquisition d’une voiture d’occasion est bien plus intéressante financièrement, sachant qu’une voiture neuve perd très rapidement de la valeur.

Pour acquérir la voiture d’occasion souhaitée à un prix raisonnable, des négociations s’imposent. En effet, le vendeur essaie toujours de fixer un prix de vente maximal. Les quelques lignes qui suivent vous aident à réussir vos négociations et acheter votre voiture d’occasion au meilleur prix.

Comment négocier le prix d’une voiture d’occasion ?

Les informations sur le modèle de voiture

Bien connaître le modèle que vous voulez vous approprier vous permet d’avoir une idée du prix adéquat. Pour ce faire, vous pouvez consulter les actualités concernant la marque et le modèle en question. Cela vous informe sur la mise en vente des versions plus récentes. Celle-ci fournit  un argument pour négocier un prix inférieur. De même, l’année de sortie d’usine, donc l’âge de la voiture est à prendre en compte dans la négociation.

Vous pouvez également connaître le prix d’une voiture neuve du même modèle, équivalente. La lecture des annonces de vente de voiture d’occasion vous met au courant des cours du prix sur le marché. La cote Argus offre une référence très utile pour déterminer la valeur du véhicule d’occasion que vous souhaitez acheter. Par rapport à ces informations de l’Argus, vous pouvez effectuer votre comparaison entre le prix de vente affiché et celui qui devrait convenir.

Inspection de l’état du véhicule : intérieur, extérieur et essai sur route

Inspection du moteur d'un véhicule d'occasion
Inspection du moteur d’un véhicule d’occasion

L’état d’une voiture est primordial dans la négociation de son prix. Les défauts constatés peuvent jouer en faveur d’une demande de rabais.

Les défauts visibles

L’acheteur peut de plein droit effectuer une inspection de tous les détails visibles de la voiture d’occasion. Il vérifie l’intérieur, la carrosserie, les pneus et le moteur notamment.

Il contrôle pour cela :

  • L’état du repose-tête 
  • L’état des housses
  • Les fixations
  • Les fonctions de mobilité
  • Les tâches, les déchirures et les traces de brûlure
  • L’apparence du tableau de bord
  • La plage arrière
  • Le volant
  • Le fonctionnement de tous les feux du véhicule

Il est aussi d’usage de vérifier le fonctionnement des éléments de portières, des essuie-glaces. La peinture, les portions de carrosserie retapées ou remplacées méritent une explication de l’ancien propriétaire. Elles peuvent révéler un antécédent, un accident ayant impacté la voiture et ayant pu la fragiliser. Tous ces défauts ont une incidence sur la négociation du prix.

Essayez la voiture pour trouver les déficiences fonctionnelles

Un essai sur route du véhicule, à toutes les allures y compris en marche arrière, permet de prendre connaissance de l’état de la voiture sur le plan mécanique. Des dysfonctionnements du moteur, des freins, de l’embrayage peuvent être décelés. Les petits bruits qui dérangent révèlent des amortisseurs usés, des portières qui se ferment mal, des éléments mal fixés.

Retenez tout ce qui pourrait vous être utile pour négocier le prix de vente à la baisse.

L’historique d’entretien de la voiture

Le carnet d’entretien du véhicule

L’historique d’entretien de l’automobile permet d’envisager la longévité du véhicule ainsi que les dépenses futures. Avant d’entamer toute négociation de prix, demandez le carnet d’entretien au vendeur. S’il n’en dispose pas, vous aurez un motif supplémentaire pour demander à baisser le prix. Le carnet renseigne sur la régularité des révisions effectuées et les éventuelles réparations antérieures.

Le kilométrage

Le kilométrage affiché sur le véhicule permet d’anticiper les futurs entretiens à effectuer. Parfois, les propriétaires trichent sur le kilométrage de la voiture. Cette fraude au niveau du kilométrage est utilisée pour masquer le niveau d’usure. Toutefois, une inspection poussée du véhicule et des questions précises posées au vendeur permettent généralement de constater l’anomalie.

Les informations ainsi recueillies aident l’acheteur à calculer les éventuelles dépenses consécutives à l’achat. L’acheteur se réfère aux réparations et à l’entretien qu’il aura à effectuer pour négocier le prix d’achat. Si vous achetez une voiture d’occasion diesel, prenez-le en compte lors de votre calcul du prix en fonction du kilométrage. En effet, les voitures diesel font généralement plus de kilomètres que les voitures à essence.

Les astuces dans la négociation du prix d’une voiture d’occasion

La réussite d’une négociation repose principalement sur une bonne argumentation. Vous disposez certainement déjà des éléments essentiels pour la bâtir. Toutefois, ils ne suffisent pas pour autant pour convaincre le vendeur. Leur énonciation nécessite une certaine technique.

Les faiblesses du vendeur

Exploiter les faiblesses du vendeur assure d’obtenir une réduction du prix d’achat. Ainsi, il est important de les découvrir. Si la mise en vente a fait l’objet d’une annonce, il est judicieux de s’informer sur la date de la première parution. Cela peut révéler le niveau de difficulté de la vente. En outre, il est aussi avantageux de savoir à quel point votre interlocuteur est pressé de vendre.

Bien mener l’argumentation

La première attitude à adopter est de bien dissimuler votre enthousiasme et votre empressement. Le vendeur peut s’en servir pour ne pas céder à votre demande. Pour masquer votre empressement, il est important de présenter les arguments un à un. Attendez une réaction avant d’avancer le suivant. Feignez d’avoir plusieurs possibilités d’achat afin de faire jouer la concurrence. Faites une allusion, une référence à une autre possibilité d’achat à un prix intéressant.

De votre côté, fixez votre prix d’achat maximal. Pour négocier, proposez une somme inférieure à celui-ci. Cela vous permettra de ne pas rester rigide sur une proposition unique. Toutefois, vous devez essayer de vous mettre à la place du vendeur. Ainsi, ne négociez pas pour un prix trop bas, pour éviter de le vexer et de louper l’achat du véhicule.

Rastart

Rastart, votre magazine généraliste en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *