Fréquence masturbation : quelle est la moyenne ?

La masturbation est une pratique sexuelle solitaire qui prend de plus en plus d’ampleur dans notre société actuelle. De récentes études ont même prouvé que la plupart des hommes et femmes y ont recours. De plus en plus de personnes sont aujourd’hui très à l’aise pour nous parler de leur désir et de leur plaisir. 

Vous faites partie des personnes qui pratiquent le plaisir solitaire ? 

Vous aimeriez connaître la fréquence de masturbation moyenne ? 

Ne bougez pas, on vous dit tout ! 

Fréquence de masturbation chez les français.

La masturbation a longtemps été perçue comme sale, honteuse et anormale aux yeux de la population. Elle a parfois même été qualifiée d’activité malsaine à laquelle il ne faudrait surtout pas s’y méprendre. Mais au fil des années, le tabou de la masturbation s’est estompé, voire banalisé. Alors aujourd’hui, on se pose la question de la fréquence de masturbation moyenne en France. Quelles sont les performances des français ?

De nombreuses études ont tenté de nous éclaircir sur la question. Les résultats de ces études mettent en évidence un écart de fréquence de masturbation autour de cette activité solitaire. La fréquence de masturbation moyenne est en réalité dépendante du sexe, de l’âge de la personne, ainsi que de son statut conjugal.

L’IFOP ( Institut français d’opinion public ) a mené une enquête en 2017 pour le magazine Le plaisir féminin auprès d’un panel de 913 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. 
 

74% des femmes interrogées disent s’être déjà masturbées, contre 19% dans les années 1970. Tandis que 73% des hommes interrogés annonçaient dans le passé s’être déjà masturbés contre 95% aujourd’hui, ce qui montre une grande évolution entre les époques. 

La fréquence de masturbation : quelques chiffres clés.

Un autre sondage IFOP plus précis et détaillé avait été réalisé en 2014 sur un échantillon de la population française de 18 ans et plus, qui avait pu révélé les statistiques suivantes : 

  • La masturbation masculine détient une fréquence moyenne d’au moins une fois par semaine pour 28 % des hommes, tandis que la masturbation féminine est à 12% à fréquence égale ;
  • 17 % des hommes se masturbent quant à eux au moins une fois par mois, contre 18 % des femmes ;
  • 9 % des hommes s’offrent le plaisir d’une masturbation tous les jours ou presque, contre 0 % des femmes ;
  • 22 % des hommes reconnaissent qu’ils se sont masturbés pour la dernière fois il y a un an, contre 19 % des femmes.

Fréquence de masturbation : quelle est la norme ?

La fréquence de masturbation vient du plaisir solitaire, encore tabou hier. 

Aujourd’hui, nous ne pouvons pas affirmer l’existence de normalité en termes de fréquence de masturbation. Le rythme de masturbation normal est en fait défini par chacun d’entre vous afin qu’il vous convienne et qu’il soit adapté à vos besoins ; que ce soit annuels, mensuels, hebdomadaires, ou quotidiens. 

 

Cette fréquence de masturbation fluctue fortement avec les circonstances de vie comme le stress, l’adolescence, le célibat prolongé, …

Par exemple, les personnes avec les plus importantes fréquences de masturbation se retrouvent dotées d’une libido elle aussi plus importante. Il en va de même pour les hyperactifs. Les personnes soumises à des rythmes et des pressions de travail importantes ont tendance à y avoir recours pour décharger un surplus de tensions.

Globalement, nous pouvons aussi affirmer que la fréquence de masturbation est accentuée par la banalisation du plaisir solitaire ainsi que par le rythme et les circonstances de vie.

Rastart

Rastart, votre magazine généraliste en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *