Louer son parking pour le rentabiliser : pourquoi et comment faire

Vous avez des places de parking d’entreprise vacantes qui ne vous servent à rien ? Ces places de parking inoccupées sont de l’argent qui dort : vous pourriez les ouvrir à la location pour en tirer des bénéfices tous les mois. Louer son parking pour le rentabiliser, comment ça marche ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

Pourquoi faire louer son parking ?

Investir dans un parking est moins onéreux qu’un investissement dans un logement. En effet, louer un parking se rapporte au Code civil et non au Code de l’habitation. Les conditions de location sont nettement plus souples et vous avez la possibilité de gérer seule, sans avoir recours à un professionnel.

Par ailleurs, les charges pour un propriétaire de parking ne dépassent pas le seuil des 15 euros mensuels. La rentabilité d’un parking avoisine les 5,8 % en moyenne et peut atteindre 12 % dans certaines zones.

Dans le cadre fiscal, une petite surface limite le tarif des impôts. Donc, si vos revenus locatifs sont inférieurs à 15 000 euros par an, vous bénéficiez d’une réduction de 30 % sur la somme se votre impôt foncier.

Tout le monde a le droit de louer sa place de parking ?

La location de place de parking ne dépend d’aucune réglementation spécifique puisqu’il n’y a pas de loi spéciale pour les places de parking. Cependant, le droit des louages est appliqué à ce type de location qui n’a pas pour finalité d’être habité. Vous pouvez consulter le Code civil sur le droit de louage. Il est imposé par les articles 1708 et suivant.

Si vous êtes le propriétaire direct, vous avez le droit de louer votre place de parking à votre guise suivant la réglementation en vigueur.

location place de parking

Comment gérer la location de son parking ?

Réaliser un investissement locatif en achetant une place de parking nécessite de gérer efficacement le bien. La gestion locative de parking demande beaucoup de temps ainsi que de connaissances particulières que tous les propriétaires ne disposent pas forcément.

Vous devez prendre en compte certains facteurs comme le gabarit et l’accessibilité de votre place de parking. Aussi, la proximité des sorties piétonnes ou véhicules représente un plus qui pourrait contribuer à augmenter le loyer vu le gain de temps à chaque entrée et sortie.

Déléguer toute la gestion

Vous pouvez également déléguer toute la gestion de votre place de parking. Pour vous aider, vous pouvez faire appel à une société de gestion de location de parking.

Si vous disposez d’une place de stationnement libre à certaines heures de la journée, avec ces plateformes de gestion, vous pouvez la rentabiliser en seulement quelques clics. Vous avez juste à vous positionner votre emplacement et l’application fait le nécessaire.

Faut-il déclarer les revenus perçus de la location de places de parking ?

La location d’emplacement de parking est assimilable à la location d’un logement vide. Ainsi, vous devez déclarer les revenus perçus dans la catégorie des revenus fonciers. Ils existent deux régimes selon le montant de loyers : le régime du microfoncier et le régime réel.

Pour la location de places de parking, vous devez remplir la déclaration spéciale n° 2042 — CPRO. Ainsi, vous pouvez profiter du régime micro-Bic et d’une remise de 50 % si les loyers annuels perçus ne dépassent pas 32 900 euros. À défaut, un régime réel d’imposition s’applique avec une déduction des charges pour le montant réel.

Rastart

Rastart, votre magazine généraliste en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *