Retour sur : Rastamanchamps (2008)

Aux origines du Rast’Art Festival, il y a eu le RASTAMANCHAMPS …

Cet évènement organisé le 28 juin 2008, par la toute naissante association COLLECTIF RAST’ART (crée en mai 2008), a été la graine du projet associatif : FÉDÉRER les artistes de la région caennaise des esthétiques reggae, dub que ce soit des groupes ou des sounds systems.

Ce projet a pu voir le jour grâce à l’engagement des artistes amateurs du territoire, avec la volonté de rendre accessible la culture reggae, dans sa grande diversité, au plus grand nombre.

Le constat était (est toujours) simple : quelle est la place des artistes régionaux (amateurs ou non) sur les scènes des festivals ou des SMACs de la région Normandie (ne parlons même pas de la diffusion hors de nos frontières normandes…) ?
Doit-on faire des centaines de kilomètres pour participer à un évènement REGGAE ?
Pouvons-nous permettre un tarif d’entrée accessible au plus grand nombre ?

Alors pour répondre à cette problématique, le COLLECTIF RAST’ART a décidé de se structurer et de mettre en place un évènement dédié le RASTAMANCHAMPS, qui deviendra plus tard le RAST’ART FESTIVAL !

Et en 2009 que s’est-il passé ? L’année des élections municipales…
Le maire de l’époque, frilleux devant un projet de jeunes, et qui plus es, autour de la musique reggae, ne nous a pas fait confiance (ou plutôt pris peur d’une sanction dans les urnes), ne nous à pas autoriser à tenir la seconde édition du Rastamanchamps, alors il a fallu chercher pendant près d’un an, une commune assez courageuse et engagée pour accueillir un tel projet culturel.
Ce fut Sannerville, petite commune en périphérie de Caen, et grâce à l’audacieux maire de l’époque (Christian Piélot), qui a ouvert les bras à ce projet de festival reggae, éthique, et solidaire !

À gauche : Rétrospective du Festival en images
À droite : 1ère affiche « Rastamanchamps », l’origine du Rast’art Festival, 2008

Merci à Jahmaty pour ces souvenirs en vidéos !